Info Vaccines

La vaccination est un thème très controversé. La vaccination a ses partisans passionnés, mais elle a aussi ses opposants. Maintenant, c’est à vous, chères lectrices et chers lecteurs, de déterminer qui a raison. Car ce n’est qu’en se forgeant sa propre opinion qu’on peut vraiment prendre une décision. Et on ne peut se forger une opinion que sur la base de connaissances, jamais sur la base de croyances!

En général, quand on achète une voiture par exemple, on accorde beaucoup d’importance au choix préalable. On s’informe, on se fait conseiller par différentes personnes, on étudie plusieurs marques différentes. Une fois qu’on est bien renseigné, on achète la voiture en laquelle on a le plus confiance.

Ce n’est pas le cas concernant la VACCINATION!

On va chez le médecin – on relève la manche – on pique – on injecte le contenu de la seringue – on retire la seringue – on baisse la manche – on rentre à la maison. C’est en tout cas comme cela que ça se passe pour les adultes. On ne pose pas la question aux nourrissons, ce sont les parents qui décident pour eux. Mais les parents prennent généralement la décision de vacciner leurs enfants sans connaître certains éléments. Et d’ailleurs, ils ne prennent pas la décision, ils sont incités à l’acte: la vaccination. Au moyen de pressions et d’une bonne dose d’alarmisme.

Il faut absolument vous faire votre propre opinion. Lisez des livres, parlez-en autant avec des opposants à la vaccination qu’avec les personnes qui y sont favorables, pesez le pour et le contre et prenez votre décision. Mais cette démarche prend malheureusement un peu plus que quelques minutes. Par contre, il est possible de ruiner sa santé en quelques minutes! C’est malheureusement possible avec la vaccination.

Les pages suivantes vous donneront de nombreuses informations. Jetez aussi un œil à notre shop. Ou venez à une conférence, appelez-nous. C’est avec plaisir que nous vous aiderons aussi personnellement à prendre la bonne décision. Mais S’IL VOUS PLAÎT, prenez le temps de faire cette démarche, car c’est vous-même qui en porterez ensuite la responsabilité!

Texte tiré du site Web de Rolf Kron

  • La vaccination ne sert à rien,
  • La vaccination ne protège pas,
  • la vaccination fait des dégâts!

Le Dr Gerhard Buchwald, décédé en 2010, a certainement réfléchi longtemps au titre qu’il allait donner à son livre. Je trouve finalement très pertinent le titre qu’il a choisi, ainsi que les principes centraux du livre: Vaccinations – le marché de l’angoisse  ! Plus on se renseigne sur les vaccinations et toutes les intrigues qui y sont liées, plus on analyse les études pour comprendre de quoi il s’agit vraiment, plus on reconnaît à quel point le Dr Buchwald avait pleinement raison d’appeler son livre «Vaccinations – le marché de l’angoisse».

Et je dois dire que je vois cela se confirmer de plus en plus au travers de mon travail quotidien avec mes patients et leurs complications post-vaccinales…

La vaccination fait des dégâts
A cause de mes nombreuses conférences critiques au sujet de la vaccination, mon cabinet est aussi fréquenté par une clientèle constituée de patients spécialement critiques envers les vaccins, bien que l’homéopathie attire aussi naturellement de nombreux patients déçus par la médecine académique. A ce stade, on pourrait certainement m’imputer à tort une vision trop restreinte des accidents post-vaccinaux. Et pourtant, j’entends aussi certains collègues médecins, qui n’étaient jusqu’ici pas du tout critiques envers les vaccins, parler d’observations très similaires au sujet de réactions graves après des vaccins. Mais ces observations vont complètement à l’encontre de l’opinion d’un Professeur en pédiatrie très compétent à Munich, qui ne manque pas d’exprimer son opinion: aucun accident post-vaccinal n’a jamais eu lieu!

Mais ce sont justement les nombreux rapports sur ces faits vécus par mes patients et auditeurs qui ont aiguisé mon regard. De nombreuses maladies dont les causes sont généralement «inconnues» en médecine apparaissent en lien direct avec les vaccinations. Ce Professeur d’Université ne le reconnaîtra jamais! Les médecins n’apprennent rien non plus sur les risques et les effets secondaires des vaccinations durant leurs études. Dans ce domaine, nos patients sont nos meilleurs enseignants, à condition que nous les médecins soyons prêts à entendre ce que les concernés ont souvent à dire:

«Depuis cette vaccination» – il peut s’agir de n’importe laquelle! –  «mon enfant est malade. Avant, il était en parfaite santé.»

La plupart du temps, la réponse stoïque des pédiatres sera pourtant invariable: «Cela n’a rien à voir avec la vaccination…»

Mais au lieu d’écouter, d’apprendre et de comprendre, un médecin qui croit en la vaccination serait capable de chasser les personnes concernées – des patients qui souffrent après une vaccination – de son cabinet avec de méchantes insultes. Cela a évidemment pour conséquence que ces patients vont généralement éviter ce médecin, mais cela implique malheureusement aussi que ce médecin vaccinateur ne notifiera pas cette complication post-vaccinale, bien qu’il y soit tenu par la loi. Il encourt même une peine s’il ne le fait pas. En Allemagne, selon la IfSG 2001, la loi pour la prévention des infections, il risque une amende pouvant atteindre 25’000 euros. Toute personne exerçant un métier relevant du paramédical peut – et devrait – notifier les accidents post-vaccinaux. Vous trouverez ici un formulaire de notification de l’Institut Paul-Ehrlich.

Cet institut, qui est le principal Ministère de la Santé pour la surveillance des vaccins en Allemagne, estime que le taux de notification par les médecins est de moins de 3-5%. Cela signifie que le nombre de complications post-vaccinales, et donc le risque lié aux vaccins, est complètement inconnu, quelle que soit d’ailleurs la gravité de ces complications.

Beaucoup de médecins s’en tiennent à la formule suivante: ce qui n’existe pas, n’existe justement pas!
Et lorsqu’une personne ayant subi des complications post-vaccinales désire lancer un procès suite à cela malgré l’attitude de son médecin, la durée de la procédure peut être très variable. Dans un cas, les parents sont en procès en vain depuis maintenant 24 ans déjà. Leur fils, initialement en parfaite santé, a reçu un vaccin contre l’encéphalite à tiques au cours de sa 3e année de vie et s’est effondré peu de temps après. Depuis lors, il passe sa vie dans un fauteuil roulant. Il ne peut plus rien faire lui-même et est désormais dépendant à 100%. Qui ne serait pas tenté d’abandonner plus tôt? Vous trouverez sur cette page des informations (en allemand) sur les procédures suite à des accidents post-vaccinaux et les experts!

La vaccination ne sert à rien
Ou du moins, elle ne sert pas la santé des humains.
Dans mon cabinet, j’ai déjà traité d’innombrables maladies qui n’auraient en fait pas dû se déclarer parce que les patients avaient justement reçu les vaccins appropriés. C’étaient des maladies comme la rougeole, la varicelle, les oreillons, la coqueluche, contre lesquelles les malades étaient vaccinés conformément au plan de vaccination.

Les vaccins ne protègent pas de la maladie contre laquelle on les utilise.
La médecine académique elle-même ne nie pas non plus que les vaccins ne protègent pas à 100%. En cas de coqueluche, de nombreux cabinets ne font pas de frottis ni d’examens en laboratoire. Comme les enfants ont été vaccinés, les médecins s’imaginent être à l’abri de la coqueluche même si leurs petits patients ont une toux sifflante depuis longtemps déjà. Le vaccin ne les a pas protégés.

Les nombreuses épidémies de rougeole dans le monde entier prouvent aussi que la vaccination contre la rougeole offre une bien moins bonne protection que ce que l’on prévoit. Et pourtant, parmi ceux qui attrapent la rougeole, un grand nombre étaient complètement vaccinés. Le vaccin ne les a pas protégés.

La même chose s’est produite quand une épidémie d’oreillons en Suisse il ya quelques années. Là, plus de 50% des patients avaient été vaccinés à plusieurs reprises contre les oreillons. Le vaccin n’a pas les protéger.

A travers ces évidences, j’ai acquis la conviction que les principes centraux de Buchwald sont vrais. Ils m’obligent à agir, ne serait-ce qu’en raison de ma conscience médicale!

Les vaccins ne servent à rien, les vaccins ne protègent pas! Les vaccins nuisent!

Et aussi longtemps que:

  • je ne verrai aucune étude digne de ce nom sur l’efficacité des vaccins,
  • les vaccins contiendront des substances cancérigènes et allergènes (comme le mercure, le formaldéhyde, l’hydroxyde d’aluminium, des antibiotiques, etc.),
  • les études précédant l’autorisation de mise sur le marché des vaccins continueront à être établies par l’industrie pharmaceutique sans groupes contrôles recevant un véritable placebo, conformément aux standards scientifiques et médicaux,
  • il n’existera aucun système de recensement des complications post-vaccinales plus juste envers les patients,
  • les experts sélectionnés pour recommander les vaccins recevront de l’argent de l’industrie pharmaceutique,

alors je ne pourrai que déconseiller les vaccinations. Parce que le système actuel de vaccination est inconciliable avec ma conscience! Les médecins qui ont prêté le serment d’Hippocrate devraient d’ailleurs en faire de même.

Tout le monde devrait désormais être conscient que dans les pays où l’on se nourrit bien et où les conditions sanitaires et hygiéniques sont bonnes, nous n’avons plus à craindre de grosses épidémies aux conséquences graves. L’ère des décès en masse est révolue, sauf en temps de guerre ou de famine.

Seule persiste la souffrance que nous nous infligeons nous-mêmes en nous faisant vacciner. Les effets secondaires des vaccins sont très subtils, mal observés et adoucis par des méthodes statistiques. Quant aux exigences en matière de sécurité, elles sont rarement remplies.

Danke, dass Sie bei den kleinen Lieferanten bestellen, die den Markt nicht durch Preisdumping gefährden.... Rejeter